Sydney Part II

Hello les minions,

Je reviens aujourd’hui partager avec vous quelques photos de Sydney et vous parler un peu plus de cette ville afin de partager mes premières impressions. Voilà un mois que je suis arrivée chez les Aussies et, si j’ai tout de même pris un peu de temps pour visiter la ville (et surtout ses plages), je me suis aussi mise en quête d’un emploi (ben oui, faut bien financer ce voyage !)

Pour ceux que ça intéresse, voici 2-3 trucs à savoir pour pouvoir travailler et vivre en Australie.

Primo, pour le logement ne vous leurrez pas, Sydney ça coûte un bras (une jambe et un rein), et vous vous tournerez dans la plupart des cas vers la coloc. Il y a plein d’auberges remplies de backpackers, l’ambiance y est certes sympa, mais souvent c’est cracra (avec des cafards qui zigzaguent entre les lits), on dort à 5 minimum par chambre (c’est convivial, y a pas à dire -_-‘ et souvent vos voisins de chambrées ne se gêneront pas pour copuler même si vous êtes 10 dans la chambre…), et c’est pas forcément moins cher à la semaine qu’une bonne vieille coloc en appart. Les loyers se paient à la semaine, on donne un bond (une garantie) équivalente à 1,2 voire 4 semaines de loyer et basta. Comme à Paris, le prix des apparts varie selon le quartier et il vaut mieux bien le choisir (bon moi, je suis à 20 minutes de la plage à pied ha ha :D).

L’ambiance de façon générale est plus détendue côté plage que côté “city”, et punaise, préparez vous à marcher… beaucoup. Sydney ça monte, ça descend (autant dire les filles, que si vous comptez passer l’aprem à vadrouiller vous pouvez faire une croix sur les talons hauts).

Beaucoup de backpacks achètent un van, bien pratique pour les road trips. Perso, je vous conseille de le louer. Why? parce que nous avons croisé beaucoup de français qui arrivent en Australie, achètent un van neuf 10000$ pour être sûrs que ce dernier tiendra la route durant le voyage sauf que, vous vous rendrez compte très rapidement qu’il y a peu de gens prêts à vous le racheter pour plus de 4000$ (bonjour la perte) lorsque vous devrez quitter le pays. Pour info, nous avons rencontré un couple d’allemands qui eux, ont loué un van pour 4 mois, moyennant 5000$. Au final, en cas de pépin le véhicule est remplacé, pas de prise de tête pour le revendre à la fin du voyage et pas de rego à payer, c’est compris dans le tarif.

Passons à la question emploi.
A Sydney (je ne parle que de cette ville car pour le moment je n’ai pas été ailleurs, mais j’espère pouvoir vous parler de Perth ou Darwin dans quelques mois 😉 ), qui cherche trouve.

Plusieurs méthodes pour trouver un job : soit vous déplacer directement dans les magasins/hôtels/restos/cafés avec votre CV et demander au manager s’il cherche quelqu’un, soit appeler, ou alors, la méthode flemmard (option que j’ai choisie) aller sur le fameux site Gumtree (équivalent du bon coin) et postuler en bombardant les gens de mails (il y a aussi Seek et plein d’autres sites…).

En règle générale, vous avez un entretien, si vous tapez dans l’oeil du recruteur il n’est pas rare que ce dernier vous demande de revenir pour un essai. Un essai dure 2h, certains vous le paieront, d’autres non, ça sera vous et votre chance, mais si vous survivez à cet essai, alors on vous demandera de revenir. Et maintenant je vous vois venir héhé, vous vous dites : “Et alors, ça paye aussi bien qu’on le dit?”.

Encore une fois tout dépend. Si votre anglais est moyen voir inexistant (sauf pour la construction, ils recherchent tellement de main d’oeuvre que c’est différent pour ce secteur d’activité), vous risquez fort de vous retrouver dans un carwash payé 13$ de l’heure. Et oui, car à Sydney, la concurrence est rude, il y a des WHV qui sont français, allemands, anglais, norvégiens etc… et comment dire… le petit frenchie n’est pas souvent le meilleur en anglais ;).
Si votre anglais est potable en revanche, et que vous arrivez à tenir une conversation et à comprendre les 3/4 de ce qu’on vous raconte, on vous dira en général (et là je parle pour les jobs de serveurs) que la première semaine vous serez payé entre 17 et 18$ de l’heure (plus tips bien évidemment), et que si ça se passe bien vous serez sous contrat à 21$ de l’heure minimum.

Petite info pratique, pour travailler sous contrat, on vous demandera votre numéro de TFN (Tax File Number), la demande se fait en 5 minutes sur le net et, quelques jours plus tard, vous le recevez dans votre boîte aux lettres.
Info pratique numéro 2, pour bosser en restauration ou en bar, on vous demandera de passer le RSA, car légalement sans RSA, vous n’avez pas le droit de servir ou de vendre de l’alcool.
Pareil, pour ceux qui souhaiteraient travailler dans la construction, on vous demandera votre white card. RSA et White card ne sont pas compliqués à obtenir, vous pouvez passer les tests sur le net (de toute façon ils sont tout deux payants), mais attention aux sites non agréés par l’état !

Mis à part toutes ces formalités, sachez qu’internet en Australie coûte une blinde, le fromage aussi (si j’avais su, je serais devenu dealeuse de Brie ou de Comté lol) mais, chose extra, si vous allez chez Cole’s après 22h30, vous avez les produits frais à  -50% 😉

Pour le reste, la vie est douce en Australie, il n’est pas rare que des inconnus enclenchent une discussion avec vous en attendant le bus, où même qu’on vous salue, tout simplement 🙂
Les paysages sont magnifiques, si vous êtes chanceux et surtout si vous allez à Manly à la bonne période, vous verrez des pingouins sur les plages, vous croiserez la route des opossums la nuit et vous pourrez même subir une attaque frontale de cacatoès au jardin botanique.

Je vous laisse avec quelques photos mes chats, et je vous dit à bientôt !

sydney CBDSydney CBD

Sydney CBD : des buildings partout, des musées et des parcs géants

sydney jardin botaniquesydney jardin botanique

A 30 minutes de Ferry, au départ de Circulay Quay, Manly :

manlyMANLY