Centifolia, le henné bio et bon pour les cheveux

Posté le Déc 28, 2017


Alors oui, on va parler cheveux aujourd’hui. Mais quand même, en premier lieu : Joyeux Noël (en retard) à tous ! Les fêtes sont quasi terminées (ouf). Tout fonctionne au ralenti, il est quasi impossible de faire un pas dehors sans que ce soit blindé de gens et j’ai quand même un peu hâte que ça se finisse. 

Bref, revenons à nos moutons, enfin à mes cheveux en somme. Il y a déjà quelques temps que je ne les supportais plus. Ils étaient longs,  secs et cassants #cheveuxmoches. J’aurais pu aller chez le coiffeur. Oui, certes, mais Noël m’ayant foutu sur la paille, je parti vaillamment en quête du tuto qui me sauverait la mise et je finis par me les couper moi même, comme une grande.

L’autre petit bémol, concernant ma crinière, était de l’entretenir. Couper c’est bien, mais réussir à conserver des cheveux sains sur la durée c’est mieux. Il me fallait une teinture qui à la fois serait capable de couvrir mes cheveux blancs sans agresser ma tignasse, mais qui pourrait en plus faire office de vrai soin. 

Forcément, j’ai du coup rayé d’office les colorations chimiques de ma liste, et j’ai commencé rechercher ce qui se faisait aujourd’hui en matière de teinture végétale. Je finissais donc, un peu sans trop me rappeler comment, sur le site de Centifolia. J’y découvris tout un tas de hennés différents, 100% végétaux, purs et sans additifs. 

Après moults recherches et suite à la lecture très sérieuse des différentes fiches produits, je me suis décidée à passer commande. J’ai pour un premier test commandé un henné naturel et un sachet de poudre tinctoriale de brou de noix.

Je vous mets une photo des tableaux explicatifs, reçu dans ma commande :

henné centifolia

henné centifolia

A la base je suis châtain foncé. Pour vous donner une idée, le henné naturel a donné une teinte un peu auburn à mes cheveux (mais c’est assez léger malgré tout et davantage visible à la lumière). Ce henné m’a permis de couvrir tous mes cheveux blancs, et a rendu mes cheveux super brillants (j’étais trop heureuse). J’ai laissé passer quelques jours, puis j’ai refait une teinture, cette fois ci en mélangeant le henné naturel avec la poudre tinctoriale de brou de noix. Ce mélange a eu pour effet de donner une couleur marron/chocolat à mes cheveux. 

Pourquoi deux teintures en si peu de temps? Il faut en réalité faire un premier henné pour couvrir les cheveux blancs, puis une deuxième teinture pour donner aux cheveux la couleur souhaitée. Par la suite, je pourrais me passer de la 1ère pose de henné naturel et me faire directement une teinture henné/brou de noix pour conserver ma couleur.

A savoir : surtout ne pas faire de henné si vous avez effectué une coloration chimique il y a moins de 3 mois. De ce que j’ai lu, on peut se retrouver avec des cheveux verts (gloups) si ce principe n’est pas respecté. C’est soit colo chimique, soit colo naturelle, mais pas possible de changer un mois sur deux sous peine de vous en mordre les doigts.

Les effets : Je ne regrette pas. Mes cheveux sont tout doux et brillants. je les sens “gainés” et moins fragiles. A voir dans le temps si cet effet perdure… En attendant je continue de les soigner en appliquant de l’huile de ricin en particulier sur les pointes. 

Les côtés chiants du henné : Hélas, il y en a. C’est loooong (comme cet article, sorry). Il faut mélanger vos poudres à de l’eau, puis vous appliquer la mixture mèche par mèche (et ça c’est pas du gâteau), avant de vous enrouler la tête dans du cellophane pour au moins deux bonnes heures. Ensuite à rincer c’est coton, et la mixture sent un peu la purée d’épinards. 

Est ce que je le referais? Oui. Sans hésiter. Parce que même si c’est chiant et que j’ai le sex appeal d’un caribou pendant deux heures, les résultats sont là. Les cheveux sont soignés, colorés et brillants. De plus, préparer sa teinture et  travailler avec les différentes poudres pour atteindre la couleur idéale a un côté ludique. J’ai l’impression d’être une petite alchimiste dans ma cuisine et je trouve ça rigolo. Dernier point non négligeable ; en plus d’être moins nocif pour la planète et pour toi (si le henné est de qualité et 100% végétal), c’est aussi plus économique qu’une colo normale.

Cet article est long, je vous l’accorde, mais comme plein de paramètres sont à prendre en compte quand on se lance, il me paraissait essentiel de bien expliquer dans quoi on met les pieds quand on se lance. 

 

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *